top of page
  • Photo du rédacteurChristele Simeoni

Motion sickness : la maladie de la réalité virtuelle

La maladie de la réalité virtuelle, également connue sous le nom de cinétose, est un trouble qui affecte certaines personnes lorsqu'elles sont exposées à des environnements de réalité virtuelle. Les symptômes de la maladie peuvent varier d'une personne à l'autre, mais ils comprennent généralement des nausées, des vertiges, des maux de tête et une fatigue oculaire, un peu comme pour le mal des transports!


Les causes de la maladie de la réalité virtuelle


La maladie de la réalité virtuelle est causée par une discordance entre les signaux visuels et les signaux sensoriels perçus par le cerveau. Lorsque vous êtes en mouvement, votre système visuel envoie des signaux au cerveau pour lui indiquer que vous bougez, tandis que votre système vestibulaire (celui qui est responsable de l'équilibre) envoie également des signaux pour indiquer votre mouvement. En réalité virtuelle, les signaux visuels peuvent ne pas correspondre aux signaux sensoriels, ce qui peut provoquer des symptômes de cinétose.


Les symptômes de la maladie de la réalité virtuelle


Les symptômes peuvent varier en fonction des personnes, mais ils incluent généralement des nausées, des vertiges, des maux de tête, de la fatigue oculaire, des transpirations, une sensation de malaise et une désorientation. Ces symptômes peuvent être plus prononcés lorsque vous vous déplacez dans des environnements virtuels, plus souvent utilisés dans les jeux vidéos, tels que des jeux de course ou de vol.


Quel traitement de la maladie de la réalité virtuelle?


Il n'y a pas de traitement spécifique pour la maladie de la réalité virtuelle, mais il existe des moyens de soulager les symptômes. Les médicaments contre les nausées peuvent aider à réduire les nausées et les vomissements. Il est également important de prendre des pauses régulières pendant l'utilisation de la réalité virtuelle et de s'hydrater suffisamment pour prévenir la déshydratation. Il est conseillé d'utiliser la réalité virtuelle dans un environnement bien éclairé, car cela peut réduire les symptômes de la maladie.


Quelles sont les mesures préventives?


Il existe des mesures préventives que vous pouvez prendre pour éviter la maladie de la réalité virtuelle. Tout d'abord, il est important de choisir un équipement de réalité virtuelle qui est facile à ajuster pour un confort maximal. Il est également recommandé de commencer par des exercices qui ne sont pas trop mouvementés et qui vous permettent de vous habituer progressivement à l'utilisation de la réalité virtuelle. Il est également important de prendre des pauses régulières et de ne pas utiliser la VR pendant de trop longues périodes.


Comment anticiper la création de contenu pour éviter ou atténuer ces symptômes?


🔴 Évitez les mouvements rapides et saccadés : Les mouvements brusques et saccadés peuvent augmenter les symptômes de la maladie de la réalité virtuelle. Évitez les mouvements brusques de la caméra ou de l'environnement virtuel et utilisez plutôt des transitions lisses et fluides pour atténuer les symptômes.


🔴 Éviter les textures répétitives : Les textures répétitives, comme les rayures, les motifs en damier ou les motifs réguliers, peuvent provoquer des symptômes de la maladie de la réalité virtuelle.


🔴 Utiliser une distance de vue appropriée : La distance de vue, c'est-à-dire la distance entre l'utilisateur et l'environnement virtuel, peut avoir un impact sur les symptômes de la maladie de la réalité virtuelle. Une distance de vue trop proche ou trop éloignée peut provoquer des symptômes de cinétose. Il est important de trouver un juste équilibre en fonction de l'expérience.


🔴 Éviter les mouvements de tête excessifs : Les mouvements de tête excessifs peuvent provoquer des symptômes de la maladie de la réalité virtuelle. Éviter de forcer les utilisateurs à tourner la tête de manière excessive pour regarder quelque chose et utiliser plutôt des mouvements de caméra ou de l'environnement pour guider leur attention.


🔴 Permettre une certaine forme de contrôle de l'utilisateur : Les utilisateurs doivent être en mesure de contrôler leur expérience en réalité virtuelle pour éviter de se sentir mal. Il est également interessant de prévoir des options pour ajuster la vitesse de déplacement, la luminosité, le contraste et la couleur.


En gardant en tête ces recommandations, nous pouvons créer du contenu en réalité virtuelle qui est à la fois captivant et confortable pour les apprenants, minimisant ainsi les symptômes de la maladie de la réalité virtuelle et profiter en toute sécurité des avantages de l’expérience sans avoir à faire face à des symptômes désagréables 😀


Comments


bottom of page